St Joseph

SAINT JOSEPH

Saint Joseph est le « plus inconnu des membres de la Sainte Famille » comme le disait la maman du Saint Frère André de Montréal.

Silencieux dans les évangiles, qui ne le mentionne que très peu, nous ne pouvons que nous l’imaginer à la vue de ses actions.

Les historiens sont d’accord pour dire qu’il fut plus qu’un simple charpentier, puisque à l’époque en Israël cette fonction englobé les postes de maître d’oeuvre, architecte et qu’il maniait aussi bien le bois que la pierre et parfois même le métal.

Sans doute ouvrier lors de la reconstruction du Temple de Jérusalem sous le roi Hérode, il reçut de Dieu la mission de gardien du Temple nouveau que fut Marie en devenant son époux. Par la suite il fut gardien et protecteur de la Sainte Présence de Dieu au milieu de son peuple en devant père adoptif de Jésus, Dieu fait homme parmi les hommes.

Si pendant de nombreux siècles il fut peu célébré, son culte pris un essor à partir du XIVe et XVe siècle. C’est a cette époque que des théologiens à l’inspiration prophétique comme Isidore d’Isolanis ou Saint Jean de Gerson comprirent que plus le culte de Saint Joseph serait développé plus les conditions du Triomphe final du Christ seraient réunies.

Malgré l’a célébration de fêtes en son honneur il faudra encore attendre plusieurs siècles pour que son culte se développe vraiment.

Le XIXe siècle et le développement du monde ouvrier verra Saint Joseph revenir à l’honneur mais étrangement l’Eglise romaine au XXe siècle relèguera au rang de mémoires les fêtes instaurées du siècle précédent. Comme si il y avait une crainte de le faire connaître au monde.

Au XXIe siècle, Saint Joseph se fait connaître au Brésil à Iteparanga où il apparaît régulièrement à Edson. Ces apparitions sont reconnues par l’évêque local. Ailleurs dans le monde les sanctuaires qui lui sont dédiés sont de plus en plus visités et depuis 2015 il comble de grâce les fidèles qui l’invoque à Lingolsheim aux portes de Strasbourg la capitale de l’Europe.

Saint Joseph est un saint universel, il est celui vers qui on peut se tourner pour recevoir en confiance toutes les grâces que Dieu veut nous donner par lui.